AMBASSADE D'ALGÉRIE Á LA HAYE 

السفارة الجزائرية بلاهاي

 
    Accueil
   Contact -Coordonnées
    Service Consulaire
    Sur l'Algerie
    Dossiers

    Tourisme

    Presse
    Communiqués
   Recrutement

 

 

 

 

 

 

 
 
  Actualités  le 12 Janvier 2009

          Archives       

 

 

 La compagnie nationale négocie une prise de participation dans le terminal gazier de Rotterdam Sonatrach s’implantera en Hollande
Il y a des discussions entre le groupe Sonatrach et la compagnie néerlandaise  (4 Gas) sur ce projet de regazéification d’une capacité de 12 milliards de m3”,  a indiqué Mme Hoeven lors d’un point de presse animé conjointement avec le ministre  de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil. 
 
L’entreprise Sonatrach négocie actuellement une prise de participation dans le terminal gazier de Rotterdam (Pays Bas), d’une capacité  de regazéification de 12 milliards de m3/an, a indiqué samedi à Alger la ministre néerlandaise des Affaires économiques, Mme Maria Van Der Hoeven, en visite de  travail en Algérie. “Il y a des discussions entre le groupe Sonatrach et la compagnie néerlandaise  (4 Gas) sur ce projet de regazéification d’une capacité de 12 milliards de m3”,  a indiqué Mme Hoeven lors d’un point de presse animé conjointement avec le ministre  de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil après leurs entretiens au siège  du ministère de l’Energie. 
 
Ce projet contribuera, a-t-elle ajouté, à la création d’un marché gazier  pour toute l’Europe de l’ouest et en partant diversifier les sources d’approvisionnement  du continent européen.  “Notre objectif en Hollande est de réaliser un carrefour de gaz pour  toute l’Europe de l’ouest pour assurer l’approvisionnement  de cette région  en gaz et en GNL”, a-t-elle dit. Pour sa part, M. Khelil a précisé qu’il s’agit de négociations sur une  prise de participation par Sonatrach dans les unités de regazéification que  la Hollande entend développer dans le terminal de Rotterdam. Le ministre a également fait savoir que la partie algérienne a exprimé  son souhait de développer le commerce de GPL entre les deux pays, en ajoutant  que Sonatrach a manifesté son intérêt pour la participation dans les unités  de stockage et de distribution de ce carburant aux Pays Bas. La coopération au niveau international dans le domaine gazier  a été également au centre des entretiens de M. Khelil avec Mme Hoeven. A ce propos, le ministre de l’Energie a indiqué que les deux parties  ont abordé la possibilité d’un partenariat entre Sonatrach, la compagnie nigériane  des hydrocarbures NNPC et le groupe Anglo-néerlandais Shell pour développer  le méga projet du gazoduc Trans-Saharan Gas Pipeline (TSGP), devant relier le Nigeria à l’Europe via l’Algérie. D’un montant dépassant les 10 milliards de dollars, le TSGP va acheminer  20 à 30 milliards de m3 de gaz naturel du Nigeria vers l’Europe via l’Algérie  et le Niger à partir de 2015. Ce projet devrait augmenter l’approvisionnement de l’Europe en gaz et  aussi développer les livraisons de GNL vers les pays Bas, a souligné le ministre. Les deux parties ont également discuté des possibilités de coopération  dans les énergies renouvelables, a encore fait savoir M. Khelil qui a précisé  que l’Algérie recherchait une coopération stratégique dans ce domaine, compte  tenu qu’elle représente un futur grand marché dans ce domaine. La Hollande est présente en Algérie à travers la compagnie anglo-néerlandaiseShell  qui active dans l’exploration et la production des hydrocarbures et qui assiste  également la compagnie nationale Sonatrach dans le domaine du stockage  du GNL et des produits pétroliers.

 (El Moudjahid- Le 12.01.2009)

 

 Copyright © 2008 -  Ambassade d'Algérie à la Haye - Tous droits réservés